header

CR de réunion du Bureau du 06/12/2017

RÉUNION DU BUREAU DE L’I.F.A. France
le mercredi 06 décembre 2017

Présents :

Marc ALLAIN DES BEAUVAIS
Michel CARSOULE
Alain MICHAUD
Yves ZOCCOLA

 

Mercredi 6 Décembre 2017, le Bureau s’est réuni et a convenu de ce qui suit :

L’IFA France postule que la Classe marche sur deux jambes : les Olympiques d’un côté et les Masters de l’autre . De la qualité des échanges entre ces deux groupes de finnistes découle directement l’ambiance et l’ activité de la série y compris au plan national . Pour s’ assurer d’un parfait contrôle des deux groupes de coureur et du respect de leurs intérêts , l’ IFA est représenté aussi bien aux Masters Committee , qu’ à l’ IFA World .

Dans un contexte où l’ensemble des séries de dériveurs légers ont globalement toutes été conçues entre 1949 pour le Finn ) et 1962 avec le 470 ( Le 420 a été dessiné en 1960 , le 505 en 1955 et le Vaurien en 1951 . Ces nouveaux dériveurs avaient vocation à remplacer ceux issus des années 30 que la crise de 29 avaient promu pour des raisons économiques pures comme le Snipe 1930 ou accessoirement le Star de 1932 ) , dans un contexte donc où les temps changent et la pratique du dériveur est challengé par les planches , les kites et autres engins mono ou multicoques volants où le sens tactique devient moins important que l’ aptitude à contrôler l’ engin , la promotion de notre exigeant support , reste un art difficile .

Par exemple le Bureau constate que les progrès d’un certain nombre de coureurs au plan international se font au détriment de la motivation d’autres barreurs plus centrés sur leur dimension régionale , non désireux de sillonner la France leur Finn accroché à leurs voitures , ou de surenchérir à une dispendieuse course à l’ armement . Pourtant chez tous , trois leitmotivs : l’ amour du support , et le désir de progresser en y prenant du plaisir .

Nonobstant la qualité des calendriers régionaux , le Bureau arrête donc la création d’une troisième voie avec un investissement particulier sur la relation directe que l’ IFA pourrait entretenir avec les Clubs pour soutenir des flottes susceptibles de drainer les énergies locales dans le contexte décrit plus haut . Il souhaite identifier des Clubs où la notion de flotte constituée de Finn peut être mise en avant et à chaque fois un référent , une sorte de "Capitaine de Flotte" assumant la coordination et l’animation , et voudrait tenter l’expérience d’établir alors un dialogue spécifique avec le Club en soutien des activités et de la promotion de ladite flotte de Finn de Club . D’emblée il pense à Saclay , au CV Centre , au YC Cannes , Bandol , Le Canet en Roussillon , au CVB, à La SRR de La Rochelle , Arradon , St Jacut , Plobsheim et autres le cas échéant.

Il est à noter qu'au CVB une telle démarche a été mise en place en début d'année avec succès à l'initiative de Serge Devert et 5 "entrainements/régates hors protocole" ont eu lieu courant 2017 avec 5 à 8 bateaux présents, sous la houlette d'Olivier Milcent, Chef de base du CVB. De même, mais avec des objectifs peut-être différents, la Master Academy organisée par Laurent Hay et Michel Audouin a rassemblé une bonne flotte lors des entrainements à la SRR. Dans la région Sud-Est, une tentative identique, mais ayant obtenu un moindre succès a été menée et sa reconduction au YCC, à l'initiative de Jean François Cutugno est en préparation.

Le bureau souhaite en effet qu’en marge des résultats que sa politique apporte en matière de recrutement de Juniors et Olympiques , ces flottes puissent assumer une fonction de recrutement et décide d’y consacrer des moyens économiques à débattre avec les intéressés , sachant que ces investissements ne doivent pas se faire au détriment des budgets consacrés à l’animation des régions elles-mêmes .

De sorte encore que pour encourager une approche moins élitiste, moins centrée sur la performance et plus sur le plaisir partagé , le classement des coureurs IFA qui se superpose à celui promu par le FFV depuis que l’ IFA en a imposé à cette dernière les modalités , sera disjoint valorisant précisément une pratique plus locale . Michel Carsoule fera à ce sujet des propositions que la prochaine AG aura à entériner .

De même les « vintages » c’est-à-dire les Finns de 20 ans et plus , seront mieux identifiés dans la série et dès le Championnats de France 2018 , un classement spécifique et une communication adaptés leur seront réservés .

Enfin le Bureau se promet au moyen d’une conférence téléphonique de partager résultats et retour d’expérience sur un rythme plus trimestriel.

Fait à Paris le 09/12/17

 

Pour le Bureau de l’I.F.A. France, son Président
Marc ALLAIN DES BEAUVAIS (Fra99)

Please publish modules in offcanvas position.