header

28-31/10/2017 GPA - Mémorial Pierre Mondétéguy - Champ. de France Elite séniors lourds

 

logo cvb    logo finnfrance             logo ffv

28-31/10/2017  -  GPA 2017 Mémorial Pierre Mondétéguy

Championnat de France Elite Séniors Solitaires lourds

   

 

img 20171028 cvb gpa 1

 première journée, tard dans l'après midi ...

 

GPA 2017... du vent pout tous les goûts !

Textes : Marc Allain des Beauvais et Benjamin Montagut
Photos : Marie José Michaud et Michel Espaignet

 

48e Grand Prix de l'Armistice / Mémorial Pierre Mondétéguy
Compte rendu par Marc Allain des Beauvais

Du 28 au 31 Octobre s’est déroulé sur le plan d’eau cher aux Finnistes depuis la belle époque des CVB Boys de Serge Maury, Jean-Jacques Granchamp et Alain Michaud, le 48ème Grand Prix de l’Armistice valant Trophée Pierre Mondétéguy, qui, cette année, élisait Championnat de France Elite Solitaire Poids Lourds.

Les anciens le savent bien, cette époque de l’année marque par la transition qu’elle offre entre la belle et la mauvaise saison. Si les nuits sont toujours fraiches, certaines années sont particulièrement pétoleuses, surtout quand une haute pression stationne sur l’Aquitaine et que le thermique est trop faible pour envahir le Lac de Carcans.

2017 aura permis, - sous la houlette d’un Comité de Course compétent qui a compris que les Finns ne naviguaient que quand les conditions le permettent et que rien ne justifie quand on est si bien à terre de perdre son temps à attendre le vent ou à disputer des manches où seul le sort décide du vainqueur comme en 2016 (félicitations donc à Jérôme Diaz), - de valider six manches sur un rond rose que la Présidente du CVB, Brigitte Viaud, avait réservé aux Finns. Grâce lui soit rendue !

Jour 1 :

Après un retard de deux heures, un thermique de 330° se lève vers 16 heures et l’ami Jérôme envoie la première manche du samedi. Deux rappels plus tard, le vent qui en haut était au 330° mais en bas refusait de passer en dessous du 350° saute brutalement une minute trente avant le départ sous règle noire. Laurent Haÿ (Fra 75) et Guillaume Boisard (Fra 9), le néo-champion de France, prennent la tête en bout de ligne suivi par Antoine Devineau (Fra 17).

Ces trois-là ne se quitteront plus seulement séparés par le jury qui sanctionne deux fois de suite Laurent pour entorses à la règle 42.

 

Davide Huet qui ne pourra régater le mardi pour de cruelles raisons amicales fait partie des avertis du jour.

Quant aux deux heures de retard, elles ont été promptement utilisées par le Bureau de l’IFA France qui a tenu sous « l’arbre à palabre » la première partie de son AG annuelle avec 34 présents.

 

img 20171027 cvb gpa 8

 

Jour 2 :

Le dimanche sera neutralisé malgré une tentative de deux heures entre 14 et 16 heures où le vent pourtant levé au 50° crève fort malheureusement mais fort heureusement juste avant le départ.

Dimanche soir 29, nous en sommes donc au même point avec 1er Guillaume Boisard, 2nd Antoine Devineau, 3ème Benjamin Montagut (Fra 89), 4ème Sébastien Grall (Fra 28), 5ème Marc Allain des Beauvais (Fra 99), 6ème Pierre Lallemand (Fra 27), 7ème Florian Faucheux (Fra 96), 8ème Jean-Jacques Granchamp (Fra 1), 9ème Michel Audoin (Fra 38), et 10ème Etienne Perdon (Fra 62).

 

img 20171028 31 cvb GPA 0

Jour 3 :

Lundi, il y aura donc du vent, avaient prévenus les météorologues. Ils ne se sont pas trompés et entre 11 heures et 14 heures 30, l’ami Jérôme a lancé trois courses avec 15-20 kts calés à 50°.

A ce jeu-là, Antoine Devineau a fait montre d’une domination sans partage, ne laissant que les miettes à ses poursuivants et s’imposant dès les départs pour se borner à contrôler ensuite les ébats de ses camarades.

Lundi soir avec une manche retirée, le classement est le suivant :

1er Antoine Devineau à 3 points
2nd Guillaume Boisard à 5 points
3ème Laurent Haÿ à 10 points
4ème Marc Allain des Beauvais à 11 points
5ème Benjamin Montagut à 16 points
6ème Michel Audoin à 18 points
7ème Florian Faucheux à 21 points
8ème Sébastien Grall à 28 points
9ème Jean-Jacques Granchamp à 28 points
10ème Philippe Lobert à 30 points
Aubert Lerouge à 30 points

 

 

img 20171027 cvb gpa 6

Jour 4 :

Malgré un vent souhaité plus fort et stable la matinée du mardi qui voyait les concurrents convoqués dès 10 heures a tenu tout le plateau en haleine.

Il fait beau mais froid ce mardi 30 octobre, 7-8 kts de 50° au départ de la première manche, une ligne plutôt viseur, la tentation pour la flotte de s’égailler vers la droite, un gros pillot de bateaux de ce fait au Comité qui punit les tenants du milieu de ligne, de la pression avec rotation droite rentrant immédiatement.

A la première marque, Benjamin et Guillaume ont tiré les marrons du feu et Laurent attardé après un bord à gauche a perdu toutes ses chances de correctement figurer au classement, il entame la dernière remontée au prés 10-12ème et retente la gauche. Le vent mollit à droite, la lay-line est dure à atteindre, Jean-Jacques, le Sorcier du lac, y perdra trois places, Marc sept, Antoine très attardé revient à la 11ème place mais Laurent lay-line à gauche passe… 5ème : quel vista !

A ce moment-là, le classement est le suivant :

1er Antoine Devineau à 5 points
2nd Guillaume Boisard à 7 points
3ème Laurent Haÿ à 15 points
4ème Benjamin Montagut à 16 points
5ème Marc Allain des Beauvais à 16 points
6ème Michel Audoin à 21 points
7ème Florian Faucheux à 29 points
8ème Jean-Jacques Granchamp à 35 points
9ème Sébastien Grall à 36 points
10ème Philippe Lobert à 43 points

 

Le Comité de Course est convenu d’une simple seconde manche, ce qui se révèlera salutaire puisque le vent mollit mollit…

C’est la finale. A la première bouée, Benjamin enroule en tête suivi de Marc et de Laurent. Antoine et Guillaume se sont perdus en route, le second conscient que la mauvaise manche du matin d’Antoine était son meilleur passeport vers le titre. Et si les deux premières places sont acquises (et encore fallait-il être sûr des calculs puisque seul le nombre de victoires départagera les récipiendaires des accessits du podium, c’est Benjamin qui a le Bronze, Marc la 4ème et Laurent la 5ème.

Laurent prendra la tête à la fin du second bord et ne la lâchera plus, se contentant d’observer goguenard le jury qui l’aura fait attendre jusqu’à la dernière manche une nouvelle place d’honneur venant conclure une saison éblouissante avec les titres de : Vice-Champion du Monde Master, Champion du Monde Grand Master, Vice-Champion de France de Classe, Médaillé de Bronze aux Championnats Elite.

A Guillaume, la réunification des titres donc puisqu’il avait gagné en juillet dernier celui décerné avec l’aval de la FFV à la Classe. Lui aussi aura en un an bouleversé la hiérarchie de la Série.

Antoine, quatrième du National à un point derrière les seconds ex-aequo, prend sa revanche sur ce dernier.

Quatrième Benjamin Montagut revient au Finn après une saison de mini transat. Il l’emporte en Sénior, devant Orotz Iturralde, 8ème (et 3ème de la dernière manche) et Clément Brillaud moins à l’aise cette année qu’il l’avait été l’année dernière.

Cinquième Marc Allain des Beauvais remporte le classement en Grand Grand Master devant Michel Audoin et Jean-Jacques Granchamp.

C’est Florian Faucheux, septième, le néo-finniste du Canet en Roussillon qui sauve sa première place en Master devant Sébastien Grall toujours très à l’aise dans les petits airs et son compère Bordelais Pierre Lallemand.

Mention spéciale aux deux Légendes de service, Jacques Fauroux et Alain Guillou sans qui la Série ne serait pas la même.

 

 

img 20171027 cvb gpa 4

 

 

 

img 20171027 cvb gpa 7

Bilan :

L’année prochaine, le Bureau a souhaité plutôt miser sur la séquence 1 au 4 Novembre : nous verrons si cela impressionne la météorologie locale.

Dans tous les cas, quel plaisir de retrouver un CVB non surpeuplé où l’on a la possibilité de garer sa voiture, le temps de ranger son bateau et profiter de ses amis ainsi que du cadre, sans avoir l’impression comme trop souvent lors des précédentes éditions de participer à une kermesse scolaire.

A l’année prochaine ! Vive le Trophée Pierre Mondétéguy !

 

Nantes, le Friday 17 November 2017

Marc Allain des Beauvais (Fra 99)

 

48e Grand Prix de l'Armistice / Mémorial Pierre Mondétéguy
Compte rendu par Benjamin Montagut

6 manches pour faire la différence ... Un GPA placé sous le signe de la régularité.
Encore sans bateaux la semaine précédant la course j'ai pu récupérer un nouveau bateau (ex Philippe Lefrapper) pour repartir de plus belle pour cette fin 2017 et préparer 2018 .

 

Jour 1 :

Pour commencer en douceur, une petite manche dans un petit vent plutôt stable pour du "Maubuisson".
Après une mise au point sur les premières procédures, le départ est donné relativement tardivement mais il aurait été dommage de ne pas profiter de ce lift de fin de journée.

Ma mémoire ne me permet pas de vous conter en détails le déroulement de la manche mais de ce que je me rappelle elle fut très agréable avec pas mal de retournements de situation, dominée par les "fantasticos" avec une alternance entre Laurent, Guillaume et Antoine suivis par une meute composée de Sébastien GRALL, "EL présidente Marco" et quelques autres. Le jury n'étant visiblement pas là pour observer le paysage, il usa dès ce premier acte à plusieurs reprises de son sifflet tant redouté pour réprimander un certain nombre de coureur.

Trois bords de près plus tard, le trio final se dessine avec un «fantastic-match-race» entre Guillaume et Antoine puis en troisième place moi-même avec mon nouveau «vieux classique» qui visiblement fonctionne plutôt bien dans ces conditions.

 

img 20171028 31 cvb GPA 2

 

Jour 2 :

Les prévisions étant pessimistes à souhait je n'avais pas grand espoir en ce jour froid et pluvieux.
On aurait pu y croire quand cette brise s'est élevée, nous obligeants à sortir du canapé et à enfiler les combinaisons humides.
Mais malgré une tentative courageuse et compréhensive du Comité, aucun départ n'a pu être donné et on eut droit au retour à terre en convoie tracté pour la majorité, … ou à pieds pour d'autres.

 

img 20171028 31 cvb GPA 0

Jour 3 :

Le jour où les "anciens" dépités se font une raison lorsqu'ils arrivent de bon matin sur zone et observent au loin les crêtes des vagues blanchies par bon nombre de moutons, où les "d'jeunes" trépignent d'impatience et où "les jeunes anciens» se disent "pourquoi pas ?" …

Seul point commun entre tout le monde, c'est chaudement habillés que les valeureux coureurs se sont élancés pour trois manches sans concession, pour en découdre dans plus de 20 nœuds de brise.

Pour faire simple c'était tonique et engagé, le vent étant visiblement monté aux alentours des 25 nœuds. Rien à dire concernant la suprématie d'Antoine qui n'a laissé aucune miette à ses concurrents et qui s'est accaparé la première place sur toutes les manches et, conséquence logique, au général.
Pour le reste du podium c'est moins évident, on retrouve bien sûr Guillaume et Laurent ainsi que Marc aux avants postes. La flotte semble coupée en deux sur chaque manche avec deux rythmes bien différents. Michel Audouin, Huet David ou encore Faucheux Florian font aussi bonne impression dans la brise et tous confortent leur place dans les 7 premiers. Il est forcément normal à la suite de ce jour de se poser le constat suivant : les Fantastica's seraient-t-ils dotés de pouvoirs surnaturels, particulièrement dans la brise comme en ce jour ? Etant le premier " Old Hull " du jour avec seulement la 6/7e place cela me semble évident et change du temps où toutes les coques étaient rondes et généreuses !

 

Jour 4 :

Dernière journée comportant deux manches dans des conditions plus clémentes pour l'ensemble de la flotte. Le vent relativement stable basculera à plusieurs reprises entre la gauche et la droite permettant un match intéressant pour certains … ou regrettable pour d'autres.
Je retrouve ce jour-là le Maubuisson que j'ai toujours apprécié, ce qui me permet après une bataille avec entre autres Guillaume de prendre enfin une première place. Guillaume est toujours bien là montrant sa régularité dans tous les temps, suivi de près par Michel. Laurent, ne lâchant rien comme à l’accoutumée, fait une remonté exemplaire ce qui lui permet au final de rester sur la boite.
Lors de la dernière manche, toujours dans les mêmes conditions, ça se bagarre encore pour la première place, entre Laurent et moi. Orotz signe une belle troisième place et manque de peu la 2e place (merci tendre et douce adonnante qui m'a permis de monter directement sur la ligne ! ).

 

Bilan :

La régularité dans tous les temps a permis à Guillaume de contrôler de bout en bout cette régate et de confirmer un deuxième titre de Champion de France.
Antoine s'en sort tout de même avec une belle seconde place à égalité de point avec Laurent. Comme à son habitude la flotte a été méritante est valeureuse même s’il me semble que l'effectif est en baisse.
Je suis très satisfait quant à moi de ma 4e place du " CON-pte rendu " après 4 mois sans toucher un dériveur et très satisfait de mon nouvel ensemble coque et gréement.

Mention au comité qui a été exemplaire, rapide avec de bonnes prises de décision.

 

Benjamin FRA89 (le retour)

 

img 20171028 31 cvb GPA benji1

 


re 20171028 31 cvb GPA 

icone resultat 1 Le résultat "scratch"

icone cr  le CR  (globalisé Marc Allain des Beauvais et Benjamin Montagut)

icone photo 1 Les photos

Please publish modules in offcanvas position.